Archive for juin, 2010


Une équipe, une supportrice…

A l’honneur le Paraguay, pour que son portable vibre appelez le 06.69.69.69.69 !

C’est la surprise de cette Coupe du Monde. Le Japon s’est qualifié ! Beaucoup diront que c’est de la chance… Moi, je ne pense pas que l’on puisse éliminer le Danemark et le Cameroun et mettre l’équipe des Pays Bas en difficulté sur un coup de chance. Le Japon, jugé comme étant prétentieux en début de compétition, commencent à nous faire changer d’avis. Pourrons t-ils accéder au carré final comme l’avait annoncé le coach ? L’arme de cette équipe : Keisuke Honda

Keisuke Honda porte bien son nom, il est le moteur de son équipe ! Ce joueur de 24 ans à emmener les samouraïs sur le chemin de la réussite. A l’aise balle au pied, dynamique, toujours disponible et physiquement costaud, il a su mettre la balle au fond des filets par deux fois et se retrouve à un but du meilleur buteur et ce n’est pas terminé.

Ce n’est pas une surprise !

Non ! Il n’est pas inconnu aux yeux des observateurs. Honda joue, depuis Janvier 2010, au CSKA Moscou. Il a signé pour une indemnité de transfert de 9 millions d’euros. Le premier joueur japonais à jouer dans le championnat russe n’a pas déçu ses dirigeants. Spécialiste des coup-francs (On l’a vu lors du match contre le Danemark), il permet à son club de se qualifier pour la première fois de son histoire pour les 1/4 de finales de la Ligue des Champions en marquant le but vainqueur sur coup-franc face au FC Séville.

Un joueur ambitieux !

A la fin du match contre le Danemark, Honda à ronronner mais pas tant que ça…  » Je suis heureux mais pas autant que ce que je l’imaginais. Je ne sais pas pourquoi… En fait, c’est parce que nous voulons aller plus loin dans cette compétition. »

Et vous qu’en pensez-vous ?

Keisuke Honda

Le moteur nippon

La reconstruction

D’où vient le problème de l’équipe de France ?

Tout d’abord du sélectionneur.

Prenons le problème à la base : un sélectionneur doit sélectionner les meilleurs joueurs mais pas seulement ! Il doit aussi sélectionner selon un schéma tactique, une stratégie pré-établie. Mais trouvez moi le moment où Raymond Domenech à fixer tout cela. Moi, je n’ai jamais rien vu apparaître. Sans tactique, il ne peut qu’y avoir une mauvaise sélection. Non seulement, Il n’a pas trouvé les meilleurs joueurs, mais, en plus, il n’a pas comblé tous les secteurs de jeu de notre équipe nationale. Quand Lassana Diarra se blesse, on perd un très

bon joueur mais une nouvelle chance s’ouvre à lui pour réfléchir et appeler des joueurs plus offensifs tels que Ben Arfa ou Nasri. Yohan Gourcuff n’est pas en forme, sur les côtés il y a Ribery et Malouda, des joueurs capables d’enflammer un match mais qui ne peuvent pas à eux deux poser le jeu. Diaby est trop juste malgré ce que l’on en dit. Qui pour faire tourner le ballon ? Pour donner du sens, du calme, de la clareté au jeu ? Et oui… Nasri est absent…
On ne marque pas de but… Parce que les milieux latéraux sont obligés de faire des aller-retours permanents pour aller récupérer des ballons perdus bêtement par des « attaquants » isolés.

Laurent Blanc, nouveau sélectionneur de l'équipe de France

Des défenseurs latéraux qui ne débordent jamais pour créer le surnombre et permettre de trouver un joueur dans la surface adverse. Benzema doit finalement être heureux de ne pas avoir pu participer à ce mondial. Des défenseurs centraux qui ne s’entendent pas et ce n’est pas nouveau. Abidal et Gallas ne se parlent jamais, et c’est ou l’un ou l’autre qui couvre un joueur qui aurait du être hors-jeu. Pourquoi jouer le hors-jeu avec des défenseurs qui, je crois, ne se sont ni adressés la parole ni même regardés sur le terrain ?

En dehors du terrain, Domenech croit avoir du charisme en répondant à la presse comme un enfant qui se sait en tord et garde la tête haute face à ses parents mais lorsqu’un problème intervient entre les joueurs, il agit comme l’adolescent au collège devant les têtes brûlées de la classe. Il n’est pas l’homme de la situation et on le sait depuis bien longtemps. Mais la fédération aime avoir un pantin pour garder le pouvoir. Sauf que le pantin, pendant cette coupe du monde, s’est transformé en Pinocchio et qu’à force de mentir à la presse à eu le nez tellement grand qu’il a pu sentir le postérieur mal nettoyé du président de la fédération et qu’à force de mentir encore et encore, a heureusement atterri devant les yeux du monde.

La fédération, le sélectionneur, des joueurs de 30 ans plus idiots que ceux de 20 ans…

Laurent Blanc, qui sera annoncé à la tête des bleus aujourd’hui, aura du travail. Espérons qu’il ne travail pas avec les mêmes. Espérons qu’il sache faire le tri et peut être pardonner à certains joueurs d’avoir salis le maillot qu’il avait redoré avec tant de travail et de cœur. Je lui souhaite bien du courage !

K.H